L’abandon des animaux

Parce que prendre un animal de compagnie est un engagement dans la durée.

En France, près de la moitié des foyers déclarent avoir un animal de compagnie. 18% de ceux qui n’en ont pas annoncent songer à en prendre. Les chats, chiens et poissons forment le trio de tête des animaux préférés des français. Pourtant, alors que le nombre d’adoption est en hausse et que la durée d’hébergement dans les refuges diminue, le taux d’abandon connaît une croissance notable.

Regardons d’un peu plus près le fléau de l’abandon des animaux, particulièrement observable durant la période estivale et les organismes qui luttent contre.

1# L'abandon

100%
100%

La France comptabilise 65 millions de compagnons dans ses foyers. Elle est leader mondial. Malheureusement, derrière ce titre s’en cache un autre beaucoup moins glorieux : la France détient également la palme d’or de l’abandon d’animaux. Près de 100 000 chiens et chats sont abandonnés chaque année. Ce chiffre équivaut à 11 abandons toutes les heures. La baisse de ce nombre est au coeur des enjeux de la protection animale. En effet, il existe une véritable volonté de prise de conscience : un animal n’est pas un objet que l’on acquiert et dont on peut se débarrasser facilement comme on le ferait avec n’importe quel meuble. Un animal est un compagnon de vie qui entraîne un engagement personnel en terme de temps mais également en terme de finances. Nous estimons le coût d’un chien à l’année à 1500€ et d’un chat à 800€.

Il est important de rappeler qu’une réglementation existe concernant le statut des animaux. Ceux-ci sont reconnus depuis 2015 comme étant des êtres sensibles.

Conseil pour mon maître

Pour ton information, un abandon est reconnu comme un geste cruel passible de 2 ans de prison et 30 000€ d’amende.

2# Focus sur la période estivale

100%
100%

Sur les 100 000 abandons réquisitionnés chaque année, près de 80% ont lieu pendant l’été. Pourtant cette situation laisse place à un paradoxe. Un sondage porté sur les raisons poussant les propriétaires à abandonner leur animale a été réalisé, du 29 mai au 2 juin 2017 avec 4737 personnes interrogées. Il a donné les résultats suivants :

Raisons de l'abandon des animaux en France

  • 37%
  • 16%
  • 14%
  • 11%
  • 7%
  • 7%
  • 3%
  • 2%
  • 1%

Source : www.rfi.fr

Toute la contradiction se retrouve dans ce graphique. Face à plus de 60 000 abandons l’été, il paraît surprenant et paradoxal de voir que seul 1% des propriétaires prétendent abandonner leur animal pour cause de départ en vacances…

Les périodes de vacances sont souvent propices aux abandons. Si un animal représente un merveilleux cadeau de Noël, il devient très vite un fardeau l’été pour les départs en vacances. L’emmener en vacances avec soi est trop contraignant et le faire garder est trop cher… Peu de gens reconnaissent et assument avoir abandonné leur animal.

3# Organismes défenseurs des animaux

100%
100%

L’un des organismes majeurs dans la protection animale est évidemment la SPA, Société Protectrice des Animaux. Elle recense 257 refuges sur tout le territoire. La SPA met l’accent sur l’information pour responsabiliser les futurs propriétaires d’animaux de compagnie. Elle souhaite lutter contre la banalité des crimes d’abandon. Pour cela, la SPA tout comme 30 millions d’amis – autre organisme défenseur des animaux-, tentent de faire réagir la population par le biais d’affiches, de récolte de dons, de soutien auprès des refuges. Ils emploient également des slogans forts « Crises ou non… Pas d’abandons ! » pour la confédération nationale de SPA de France ou encore « Chaque été, des dizaines de milliers d’animaux sont victimes d’un crime… Un crime ordinaire. » pour 30 millions d’amis. La fondation informe qu’il est possible de passer de bonnes vacances avec son animal, qu’il existe toujours des alternatives à l’abandon et que celui-ci n’est jamais une solution acceptable.

Néanmoins, malgré un sujet plutôt sensible et un statut français plutôt négatif, nous devons noter un léger recul constaté par la SPA du nombre d’abandons (de 10 800 à 10 000 abandons en septembre 2017). Il faut espérer maintenant qu’il s’agit d’une tendance de fond et non pas d’une embellie temporaire. Une saturation importante des refuges est tout de même constatée par la SPA durant l’été 2017.

4# Solutions préconisées

100%
100%

Le taux d’abandon des animaux ne doit pas être un constat fataliste qui laisse les individus dans l’inaction. Chacun peut agir individuellement et permettre la diminution de ce taux. Afin de limiter les abandons, les associations de protection animale préconisent de sensibiliser dès le plus jeune âge les enfants au respect de l’animal, d’éduquer et de responsabiliser tout futur possesseur d’animaux de compagnie, de favoriser l’adoption dans les refuges plutôt que l’achat dans les élevages, de faire des campagnes de sensibilisation, d’informer davantage sur les peines encourues en cas d’abandons et de sanctionner les actes d’abandon sur la voie publique.

Noukha

Menu